Les religieuses

UNIONS DIOCÉSAINES DES RELIGIEUSES

REPSA (Religieuses dans les Professions de Santé)

Coordinatrice : Sœur Françoise BELANGER

La REPSA regroupe des Religieuses professionnelles ou bénévoles dans le monde de la santé.

Le projet santé de la REPSA vise à promouvoir une manière de servir l’homme atteint dans sa santé.
Chaque être humain est une personne, un être de désir, un être libre et responsable, un être de relation, un être appelé à donner sens à sa vie.
L’homme, être unique, se construit dans l’amour reçu et donné.

FEDEAR (Fédération d’Équipes Apostoliques de Religieuses)

Bureau : Sr Danielle MAURER
Conseiller : P. Michel SAINT-GÉRAND

La FEDEAR est une association de Loi 1901 dont le but est de soutenir et de coordonner les activités des groupes de religieuses, religieux qui, au titre de leur engagement dans la vie religieuse, participent à la mission de l’Église :
– Soit à partir des réalités sociologiques de leur milieu d’insertion,
– Soit à partir des réalités liées à des événements marquants. (Extrait des Statuts)

COMMUNAUTÉS contemplatives

La dimension contemplative est ouverture du cœur profond qui procède de l’amour et tend vers l’Amour (Mat.6, 21). Dieu, beauté infinie, nous a parlé et s’est révélé en Jésus, en chacun de ses actes et de ses enseignements. La contemplation est nécessaire dans la vie de tout chrétien pour que son action reflète son amour de Dieu…

Bénédictines (Moniales) Fédération du Cœur Immaculé de Marie

Abbaye Saint-Vincent, 14 rue Anne de Beaujeu, 03140 Chantelle – abbaye.chantelle@wanadoo.fr

Abbesse : Sr Pascale BARREAU
Chapelain : P. Georges GRINCOURT

Au cœur du Bourbonnais l’aventure communautaire a commencé il y a 160 ans : le soir du 11 Octobre 1853, une diligence  s’arrête dans la cour intérieure du prieuré de Chantelle. Quelques moniales bénédictines en descendent.  La vie monastique à Chantelle peut renaître. Ce qu’elles découvrent de leur nouveau lieu de vie est avant tout une très belle église romane et un ancien prieuré, vestiges rescapés des vicissitudes de l’histoire, eux-mêmes en état de délabrement. Avec ténacité et constance, peu à peu les sœurs aînées vont relever le défi de leur redonner vie et d’y refaire à nouveau chanter la louange.
La vie commune est une grande richesse, une force et en même temps un combat ; chacune  n’avance pas seule sur ce chemin,  mais avec des sœurs. La vie est pleine de sentiers ordinaires pour aller à Dieu : la vie fraternelle, les repas partagés, les rencontres communautaires…

Lors de la profession monastique, il est dit à chacune : « A partir de ce jour, tu deviens avec nous responsable de la vie de tes sœurs et de l’avenir de la communauté. »

C’est-à-dire :
– aimer ses sœurs comme Jésus nous a aimés,
– vivre libre sous le regard de l’autre et découvrir ma sœur comme « autre »,
– « ne pas donner une fausse paix » (Règle de Saint Benoît ch.4) et découvrir ce qu’est le pardon
Saint Benoît: « Quand tu t’es disputé avec un frère, retrouver la paix avec lui avant le coucher du soleil et ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu » (Règle de Saint Benoît ch. 4).

Carmélites (o.c.d)

85 rue de Paris, 03000 Moulins – Tél. 04 70 44 20 95

Prieure : Sr Thérèse-Marguerite WITKIEWICZ

Les Carmélites sont des religieuses cloîtrées (moniales) d’un ordre institué au XVe siècle. et réformé par Thérèse d’ÁVILA en 1562.

« Que la steppe exulte et fleurisse ! Qu’elle se couvre de fleurs et pousse des cris !
La gloire du Liban lui a été donnée, la splendeur du Carmel et de Saron. Elle verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. » Isaïe 35, 1-2

« Méditer jour et nuit la loi du Seigneur et veiller dans la prière »

Le diocèse de Moulins une communauté de carmélites.

Au rythme de la journée, dans chacune de leurs activités, la prière est un élan du cœur qui remet à chaque instant en présence de Dieu. La source en est l’écoute de la Parole de Dieu, gardée dans leur cœur, celle-ci devient une lumière éclairant les activités du jour, dans le travail ou dans la détente, dans les joies ou dans les peines.

Le temps donné gratuitement à la prière les met chaque jour en présence du Dieu vivant et les fait entrer dans une relation d’amitié avec le Christ.
L’oraison silencieuse constitue ce moment privilégié de rencontre personnelle. La prière personnelle s’inscrit dans la prière chantée de l’Église répandue sur toute la surface de la terre.
L’Office divin correspond à cette prière liturgique que certaines personnes ou communautés ont la mission de célébrer au nom de toute l’humanité.
Dans la célébration de l’Eucharistie, Dieu se fait proche de nous.
Il nous invite à l’accueillir dans le pain et le vin offerts au nom du Christ pour devenir son Corps et son Sang.
Les sœurs se rassemblent ainsi en Église chaque jour pour communier à l’offrande de Jésus qui se remet entièrement entre les mains du Père et s’offre à lui en nourriture.
Veiller dans la prière, être parmi nos frères, témoins d’une autre présence, celle du Seigneur qui nous habite et qui est à l’œuvre dans ce monde.

Venez découvrir comment nous cherchons à « aventurer notre vie aujourd’hui » à la suite du Seigneur…
« Nous tous, visages découverts, réfléchissons la gloire du Seigneur » (2ème lettre de St Paul aux Corinthiens) « C’est la confiance et rien que la confiance qui doit nous conduire à l’Amour … »
« Tu m’as caché ta face, j’en suis bouleversée » (Psaume 30)

Elle pensait à lui… Elle le cherchait, elle le pleurait… le pleurait… Il lui parlait… Mais elle ne le reconnaissait pas ! Elle le prenait pour le Gardien du Jardin, Et voici que, soudainement, Il l’appelle comme il avait coutume par son prénom: « Marie » !
Alors, elle le reconnaît, se jette à ses pieds, Et lui crie « Rabbouni » !
Dans son cœur : Joie confuse ! Grande joie ! Folle joie !
« Joie et réjouissance à tous ceux qui te cherchent ». Jésus, car c’était Lui, lui dit : « Ne me touche pas… Mais va trouver mes frères, dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père… »
De disciple, Jésus la crée « Apôtre ». Alors, elle court, cheveux au vent, elle court dans la nature, frémissante de bonheur porter aux « onze » enfermés par la peur, la Bonne, la Joyeuse, l’Incroyable Nouvelle de Jésus, vivant, ressuscité pour toujours !
« Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu,
Réjouissez-vous, exultez, jubilez, tous les cœurs droits »
Amen ! Alléluia !

d’après Saint Jean  (20, 11-18)

Visitation Sainte-Marie

65 rue des Tanneries, 03000 Moulins

Prieure : Mère Anne-Sophie VEYRIER

La Visitation de Moulins fut établie en 1616 par des religieuses venues d’Annecy. C’est dans ce monastère, construit dans le centre historique du vieux Moulins, que mourut Sainte Jeanne de Chantal, le 13 décembre 1641. Dispersées en 1792, les Visitandines ne purent pas racheter le monastère qui avait été vendu comme bien national. C’est à Nevers que la communauté pût se reconstituer. En 1876, à la demande de Monseigneur de DREUX-BREZÉ, évêque du nouveau diocèse Moulins, 8 Visitandines professes du premier monastère de Paris fondèrent une nouvelle communauté et construisirent le monastère actuel, selon un plan général préétabli, mais en plusieurs reprises, si bien que les bâtiments n’ont jamais atteint leur extension complète. La communauté de Moulins a toujours été soutenue par le dévouement et les compétences d’amis fidèles, tant de Moulins que de l’extérieur. À partir de 1995, en raison du manque de recrutement et d’autres facteurs comme l’emplacement des monastères, trois communautés de visitandines se sont réunies à Moulins : celles de Mâcon, Mayenne et Chartres. Les religieuses s’émerveillent et expérimentent comment l’unité de l’appel à suivre le Christ, la même aspiration à vivre une vie inspirée de l’Évangile, la communion à l’esprit légué par leurs fondateurs scellent entre elles une unité souple et épanouissante où s’estompent les petites différences d’anciens us de vie. Elles reçoivent cette unité du Cœur du Sauveur. On peut voir au Musée Bourbonnais (4 place de l’ancien palais, Moulins) des souvenirs de l’ordre de la Visitation, et en particulier de Sainte Jeanne de Chantal.

Communautés Apostoliques

Vivre à la manière des premiers apôtres, être tout à Dieu au coeur du monde sans être du monde : c’est la vie des religieux apostoliques.

L’Église entière est poussée par l’Esprit-Saint à poursuivre l’oeuvre des apôtres. En Occident, de nombreuses expressions de vie religieuse, autres que la vie monastique, ont fleuri au long des siècles. Elles ont permis à beaucoup de personnes, renonçant au monde, de se consacrer à Dieu par la profession publique des conseils évangéliques : les voeux de pauvreté, chasteté et obéissance guident leur existence.

Ces religieux offrent au coeur du monde un témoignage visible du mystère du Christ : ils le représentent dans l’annonce du Royaume de Dieu aux foules, ou encore lorsqu’il guérit les malades et les infirmes, en obéissant à la volonté du Père qui l’a envoyé. L’action apostolique est accomplie au nom de l’Église.

Ces consacrés sont engagés dans des congrégations – appelées aussi instituts – animées par un charisme propre : le don de l’Esprit est fait à un groupe particulier pour le service de l’Église et pour tous. L’intuition spirituelle de départ, l’histoire du groupe, la manière d’être présent dans le monde, de vivre la mission, de prier, d’être en communauté, font que chaque congrégation est comme une note qui prend sa place dans le concert de la vie religieuse apostolique.

Auxiliaires du Sacerdoce de Paray-le-Monial (Sœurs)

3 rue de l’Etang Coutan, 03250 Le Mayet-de-Montagne

Carmélites Missionnaires Thérésiennes (Sœurs)

70 rue d’Ulm, 03100 Montluçon – Tél. 04 70 29 05 54 – montluconcmt.70@gmail.com

Responsable : Sr Béatrice MANENO NSIMIRE

Les Carmélites Missionnaires Thérésiennes, ont choisi comme thème central et idée forte de la réflexion capitulaire : “Pour que le corps croisse et se construise lui-même dans l’amour ? (Ef.4, 16), nous, CMT, nous sentons appelées à nous laisser recréer par l’Esprit et à annoncer en fraternité ce que nous avons entendu et vu. »
Nous sommes une famille, une famille fondée en Espagne, en 1860, à une époque très troublée. Nous sommes filles de Francisco PALAU, chercheur passionné de l’Église.
Nous sommes nées au sein d’une famille de mystiques : « Le Carmel de sainte Thérèse d’Avila et de saint Jean de la Croix ». Nous prolongeons dans l’histoire leur Passion pour l’Église, par-delà les frontières. Nous avons comme compagne de route la Vierge Marie.

Filles de prophètes, enracinées dans le Carmel Thérésien, avec un nouveau visage et des expressions nouvelles, nous sommes un projet ouvert sur l’avenir avec les traits suivants :

  • La Carmélite Missionnaire valorise la vie et la défend ; elle se sent en harmonie avec tout ce que Dieu a créé de beau et de bon. Elle développe en elle-même et chez les autres les valeurs humaines : joie, simplicité, gratitude, accueil, dialogue et force.
  • Elle cultive les relations humaines ; promeut l’égalité et la fraternité entre tous les hommes ; respecte et accueille les différences.
  • Elle recherche et discerne par un regard théologal les traces de Dieu dans l’histoire et la vie des hommes.
  • Éprise de Jésus, elle vit en communion avec Lui, le contemplant dans la solitude et le servant dans ses frères.
  • Elle aime sa vocation et chemine vers l’unité intérieure à partir d’un centre vital qui l’attire et l’intègre dans l’Église, Mystère de Communion. Elle est de vie sobre et austère, pauvre et solidaire, de cœur universel, toujours prête à chercher et à suivre la volonté de Dieu.
  • Elle traduit la joie de la fraternité dans la convivialité concrète de la « petite Église », par des attitudes qui favorisent la communion.
  • Femme ayant l’expérience de Dieu, elle se fait guide de chemin intérieur. Avec une ardeur missionnaire, elle franchit les frontières et s’ouvre à tous les peuples, les cultures et les religions.
  • C’est une femme d’espérance qui, dans une Église et un monde conflictuels, n’élude pas la difficulté, mais l’affronte et en fait un moyen de croissance pour la communion.
  • Elle vit la présence de Marie comme Mère confidente, type de l’Église et modèle de la femme consacrée. Elle découvre en elle ce que signifie écouter, méditer la Parole et vivre attentive aux besoins des hommes.

Christ Rédempteur de Fougères (Sœurs du)

2 rue Maurice Guillemard, 03190 Vallon-en-Sully – Tél. 04 70 06 50

Communauté des sœurs de Jésus-Serviteur

2 rue Thonier, « Nazareth » 03 000 Moulins – Tél. 04 70 20 99 30

Responsable : Sr Andrée GALLIEN

Communauté des Sœurs de l’Alliance

« Villars Accueil », 22 rue de Villars, 03000 Moulins
soeursalliancemoulins@orange.fr

Filles de Jésus de Kermaria

18 rue de la République, 03500 Saint-Pourçain-sur-Sioule Tél. 04 70 45 46 49 – fjsaintpourcain@orange.fr

Responsable : Sr Annick MICHÉ – madgru@orange.fr
Rue Le Plessis,Bt R, Porte 365,  03400 Yzeure
Tél. 04 70 44 90 20 – fjizeure@wanadoo.fr
Sr Marie-Thérèse MOLAC – mtmolac@wanadoo.fr

Filles du Saint-Esprit

Place de l’Eglise, 03310 Durdat-Larequille – Tél. 04 70 51 03 97 – soeurs.larequille@wanadoo.fr

Responsable : Sr Marguerite BURBAN

Oblates du Cœur de Jésus (Sœurs)

Maison Mère de l’Institut : Oblates Religieuses, Séculières, Affiliées et Couples affiliés :
8 Place Louise-Thérèse de Montaignac (anciennement Rue de la Croix-Verte), 03100 Montluçon
Tél. 04 70 28 03 03 – Fax 04 70 05 27 83

Responsable : Sr Laetitia del Carmen ZELAYA DOMINGUE
Responsable régionale : Sr Christine LEFRANC – christineocj@yahoo.fr

Communautés :
8 Place Louise-Thérèse de Montaignac, 03100 Montluçon – Tél. 04 70 28 03 03
15 rue Notre-Dame, 03100 Montluçon – Tél. 04 70 05 22 91
3 rue du Marché, 03430 Cosne d’Allier – Tél. 04 70 03 97 62

Petites Servantes du Cœur de Jésus de Nancy

7 rue Général Hoche, 03000 Moulins – Tél. 04 70 34 02 39 – rodier.communauteanna@sfr.fr

Responsable : Sr Danielle MAURER

Petite Sœur Dominicaine

Mme Marie-Thérèse DUCAFFY,
8 rue des Merles, appart 67, 03100 Montluçon – Tél. 04 70 29 63 34

Petites Sœurs de l’Ouvrier

1, rue bataille de Verdun, Appt. 50, 03100 Montluçon – Tél. 04 70 29 20 76

Supérieure générale : Sr Monique PALLORDET – m.pallordet@orange.fr

Sœurs de Jeanne Delanoue

33 rue des Remparts, 03380 Huriel

Sœurs Apostoliques de Saint-Jean

Prieuré Notre-Dame de Miséricorde, 3 rue du Presbytère, 03200 Vichy
Tél. 04 70 58 85 00 – Fax 04 70 58 85 04 – soeurs.vichy@stjean.com

Prieure : Sr Marie Tarcisius BOSVIEUX

Sœurs infirmières de Saint-François d’Assise

Maison Mère : 23 rue du Cerf-Volant, 03000 Moulins – Tél. 04 70 46 25 77

Administrateur canonique : Sr Bernadette NOURDIN

Sœurs du Donjon
Communauté Inter Congrégation
(Filles du St Esprit, Auxiliaires du sacerdoce, Sœurs de l’Alliance)

32 rue Robert Gantheret, 03130 Le Donjon

Sœurs de Saint-Paul de Chartres

Maison diocésaine Saint-Paul, 20 rue Colombeau, 03000 Moulins

Contact : Sr Jean-Noêl DELEZENNE