CHRONIQUES DU SYNODE #2

En direct depuis Rome, retrouvez le Billet hebdomadaire de Monseigneur Laurent Percerou.

Chronique du Synode #2

Lundi 15 octobre 2018

Hier dimanche, j’ai eu la joie immense de participer à la canonisation de Paul VI, Oscar ROMERO, François SPINELLI, Vincent ROMANO, Marie-Catherine KASPER, Nazaria Ignacia de Sainte Thérèse de Jésus MARCH MESA et Nunzio SULPRIZIO. L’Eglise du Christ était présente place St-Pierre autour du Pape François, nombreuse, diverse et priante, pour se réjouir de ces sept témoins de la foi que le Seigneur nous donne comme modèles et intercesseurs.

Alors que depuis lundi dernier, les pères synodaux réfléchissent à la manière dont l’Eglise pourrait accompagner d’une manière renouvelée les jeunes sur leur chemin de foi et ouvrir leur cœur à l’appel du Seigneur, je voudrais évoquer St-Nunzio.

Il voit le jour le 13 avril 1817 à Pescosansonesco, petit village des Abruzzes, en Italie. Très tôt orphelin, il est recueilli par son oncle qui l’emploie dans sa forge. Il le fait travailler jour et nuit dans des conditions épouvantables, et n’hésite pas à le frapper. Ouvrier à Naples, Nunzio porte les traces d’une ancienne plaie à la jambe, causée par ces mauvais traitements, aussi est-il surnommé  “le petit saint boiteux” par ses camarades de travail. Nunzio se distingue par sa patience et sa douceur, son humilité et sa fidélité à la prière. A une époque où les conditions de travail sont particulièrement dures pour le monde ouvrier et soucieux de vivre de la tendresse du Christ qui était toute sa vie, Nunzio partage la peine des travailleurs pauvres de son temps. Voilà qu’un jour, la plaie à sa jambe se réveille. La gangrène s’y installe. Il est alors hospitalisé à Naples. Le corps épuisé, il supporte ses souffrances avec courage et, plus encore, il est le « bon samaritain » de ses compagnons d’infortune. Il rejoint le Père à l’âge de dix-neuf ans.

St-Paul VI, canonisé le même jour que lui, l’a béatifié le 1er décembre 1963. Il le proposa comme modèle aux ouvriers, mais également à tous les jeunes : « Nunzio vous dira que vous, jeunes, pouvez régénérer en vous-mêmes le monde dans lequel la Providence vous a appelés à vivre et qu’il vous appartient à vous, les premiers, de vous consacrer au salut d’une société qui a précisément besoin d‘âmes fortes et intrépides. »

Avec la canonisation de Nunzio, « le petit saint boiteux », un formidable message est adressé aux jeunes : N’ayez pas peur d’être des saints ! Faites la place au Christ dans votre vie. Prenez le temps et les moyens de le chercher. Osez demander le soutien et les conseils d’un « frère ainé », d’une « sœur ainée » dans la foi et, surtout, ne restez pas seul ! Rejoignez des jeunes de votre génération pour, avec eux, dans les réalités de votre vie, discerner le chemin d’accomplissement que le Seigneur vous propose.

Prions ces sept nouveaux saints pour la jeunesse du monde. Demandons plus particulièrement à St-Nunzio de veiller sur les jeunes qui sont marqués par l’épreuve, qui s’interrogent sur leur avenir. Qu’il intercède pour eux auprès du Christ, afin qu’Il soit pour eux ce qu’Il est pour lui.

A lundi prochain,

+ Laurent PERCEROU

Evêque de Moulins