Dimanche de la santé & journée mondiale des malades

Vivre et célébrer le Dimanche de la Santé 9 février 2020.

Le dimanche santé approche. Le Projet Pastoral Diocésain nous rappelle l’urgence de «vivre la proximité avec nos frères et sœurs marqués par la fragilité en privilégiant des actions concrètes d’accompagnement des personnes dans le besoin par les services, les associations et mouvements en lien étroit avec les paroisses qui sont au cœur de la proximité. » (Page 12)

 Se faire proche des plus souffrants, voilà bien ce qui caractérise la pastorale de la santé conformément à ce passage de l’Evangile : « J’étais malade et vous m’avez visité ».

Afin de la traduire en actes cette proximité, vous trouverez 2 propositions concrètes à réfléchir et mettre en oeuvre en EAP, en équipe du SEM ou des aumôneries hospitalières.

1ère proposition :

Après avoir relu et partagé ensemble l’orientation page 12 du projet pastoral diocésain, nous pouvons nous interroger :
–         Quelle place accordons-nous au service de visites et de communion, notamment auprès des personnes qui avaient l’habitude de participer à l’eucharistie dominicale et qui en  sont empêchées ?
–         Quels moyens prenons-nous pour les connaître, les rejoindre ? Dans beaucoup de paroisses, des relais de proximité existent. N’hésitons pas à les interpeller, les rencontrer.
–         Ce dimanche de la santé est le moment pour rendre visible et donner du souffle à ce service de communion au moment de l’envoi lors d’une Eucharistie dominicale.
– Invitons largement les chrétiens intéressés par ce service de communion à participer à l’une des 3 journées de doyenné sur le thème “De la communion fraternelle à la communion eucharistique.”
2ème Proposition :

Profitons de ce RDV annuel pour manifester notre intérêt aux professionnels de la santé qui traversent une période  de crise longue et éprouvante.

N’hésitons pas à leur témoigner notre soutien, à prier pour eux personnellement et lors de nos assemblées dominicales ; pourquoi ne pas initier, là où nous connaissons quelques soignants, un temps de partage de ce qu’ils vivent ? Ou bien les inviter à un temps de prière  qui leur serait dédié ou à la messe de ce dimanche ? Soyons inventifs.