Le baptême

Le baptême est le rite par lequel est réalisé l’adhésion au Christ. Il fait entrer le baptisé dans le mystère de Pâques “mort et résurrection de Jésus-Christ”. C’est en Lui que tout baptisé dans l’eau et dans l’Esprit est immergé pour renaître à la vie nouvelle. Ce rite fait entrer le nouveau baptisé dans la communauté de l’Église.

Cet acte correspond à un véritable engagement des parents et progressivement de l’enfant et du jeune dans la vie de l’Église.

Le code de droit canonique énonce deux conditions pour qu’un enfant soit baptisé licitement : qu’il y ait un « espoir fondé que l’enfant sera éduqué dans la religion catholique » et que « les parents y consentent », ou « au moins l’un d’eux » (Can. 868 – § 1). Si cet espoir fait « totalement défaut », ajoute le code canonique, le baptême sera « différé ». Ce n’est donc pas un refus définitif.

Le baptême se déroule en onze étapes :

  • l’accueil,
  • le signe de la croix,
  • la liturgie de la Parole,
  • l’imposition des mains,
  • la bénédiction et l’invocation de l’eau,
  • le baptême de l’enfant,
  • le saint-Chrême,
  • le vêtement blanc,
  • le cierge,
  • l’envoi de l’assemblée,
  • signature des registres.

Si vous souhaitez faire baptiser votre enfant, adressez-vous à votre paroisse afin de rencontrer le prêtre et l’équipe de préparation.