Denier, infos pratiques

Les infos du Denier

A quoi sert mon don ?

Participer au denier, c’est permettre à l’Église de poursuivre sa mission.

Votre don au Denier permet de subvenir à la vie matérielle des prêtres, de rémunérer les animateurs en pastorale, de former les séminaristes.

C’est aussi permettre à des prêtres et des laïcs de nous accompagner à toutes les étapes de la vie. C’est contribuer à l’animation pastorale et aux actions menées auprès de tous.

 

 

 

 

Pourquoi donner ?

Pour soutenir la présence de l’Eglise, son rôle auprès de tous et lui donner les moyens d’accomplir sa mission :

  • accompagner et donner du sens aux événements de la vie,
  • animer des lieux d’accueil et agir auprès des personnes isolées et démunies,
  • animer la vie des paroisses,
  • faire découvrir et partager les valeurs de la religion catholique

 

 

 

Comment donner ?

Le Denier de l’Eglise est « une contribution solidaire des fidèles vis-à-vis du diocèse et de ses missions ».

A SAVOIR : 66% du don effectué peut être défiscalisé et les 34% restants sont à la charge du donateur.

POUR DONNER :

  • par CB en ligne en 1 ou plusieurs fois  cliquez ici!
  • par chèque, en envoyant votre chèque libellé à l’Association Diocésaine, Maison Saint-Paul, 20 rue Colombeau, 03000 Moulins
  • par prélèvement, en remplissant  LE MANDAT SEPA à nous retourner à Maison Saint-Paul, 20 rue Colombeau, 03000 Moulins

Historique du Denier

L’Etat français ne subventionne aucun culte

  • La loi de séparation des Églises et de l’Etat de 1905 proclame la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes et précise que « La République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ».
  • De fait, l’Église ne peut plus alors recevoir aucune subvention de l’Etat, des départements ou des communes. Les prêtres ne peuvent plus être payés par l’Etat sur le budget du ministère des cultes.
  • Privés de ressource d’origine publique et n’ayant aucune subvention du Vatican, les évêques et les prêtres ont dû, pour la première fois faire appel pour eux-mêmes à la générosité des fidèles. C’est ainsi que fut instauré, dès 1906, le « denier du clergé » dénommé «denier du culte» quelques années plus tard.

Du denier du culte au denier de l’Eglise

  • Au cours  du temps, de nombreux laïcs sont venus se mettre au service de l’Eglise, pour des fonctions administratives de gestion ou d’animation pastorale. La majorité d’entre eux sont des bénévoles, mais d’autres sont nécessairement salariés. 
  • C’est pour tenir compte de cette évolution, que le « denier du culte », ainsi dénommé par référence aux seuls ministres des cultes (prêtres et évêques) est devenu, en 1989, « le denier de l’Église ».

Les E-documents du Denier

LETTRE AUX DONATEURS - FÉVRIER 2019

LIRE ICI

DEPLIANT PROVINCE - RAMEAUX 2019

LIRE ICI

LETTRE D'ACCOMPAGNEMENT RAMEAUX 2019

LIRE ICI

La WebTV du Denier

Ecoutez Xavier de Soultrait, 30 ans, pilote et 6è de Rallye Dakar 2019 qui nous livre son témoignage de donateur au denier de l’Eglise.

Ecoutez Eliane Ginon, économe diocésain, nous parler de la campagne de collecte 2019

Ecoutez le père Yvain Riboulet & le père Guillaume Lépée, curés de paroisse, nous parler de l’importance du Denier pour la mission des prêtres !

Xavier de Soultrait roule pour le Denier

Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois chantent pour le Denier de l’Eglise à Vichy

Le père Jean-Pierre Millet, curé de paroisse, nous parle avec humour de l’importance du Denier pour la mission des prêtres

Merci pour vos dons !

Où en sommes nous de la collecte 2019 ?

Statistiques des doyennés

La Campagne du Denier en images